NaturaVox : partager pour préserver

Diététicien Verneuil-sur-Avre Eure

Problèmes d'obésité, surcharge pondérale, kilos en trop, le diététicien saura vous donner des conseils et vous proposer le régime alimentaire adapter à votre profil.Retrouvez sur cette page un article informatif sur l'obésité et des astuces pour garder la ligne, ainsi qu'une liste de professionnels à à Verneuil-sur-Avre à même de vous proposer le meilleur régime.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez nSphere.
Mancarella Lydie
(023) 750-1754
6 Bis Rue Batardon
Dreux, Eure-et-Loir
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Flament Sylvie
(023) 226-2510
1 Rue Jardin Botanique
Evreux, Eure
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Mancarrella Lydie
(023) 750-1754
6 Bis rue Batardon
Dreux, Eure-et-Loir
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Chevalier Sandrine
(023) 239-5071
40 rue Pannette
Evreux, Eure
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Lebacqz Sandrine
(022) 734-1103
40 rue Pannette
Evreux, Eure
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Ferrio Daniele
(023) 763-0263
13 place D'italie
Dreux Ctre Commercial Des Bates, Eure-et-Loir
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Lebacqz Sandrine
(022) 734-1103
Residence Ile St Louis 50 R St Louis
Evreux, Eure
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Parent Blandine
(023) 262-0697
2716B cite Lafayette
Evreux, Eure
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Thetiot Lydie
(023) 750-1754
6b rue Batardon
Dreux, Eure-et-Loir
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Couillard Estelle
(062) 246-6984
9 rue Buzot
Evreux, Eure
 
Données fournies par:

Garder la ligne avec 10 aliments - NaturaVox : partager pour préserver

Garder la ligne avec 10 aliments

- Le yaourt nature

Il est plus riche en calcium que certains autres produits laitiers et contient un grand nombre d'autres nutriments comme les protéines et le potassium.
Le yaourt peut aussi être enrichi de probiotiques pour un bon équilibre des bactéries dans votre intestin sain pour le coeur. Et les personnes sensibles au lactose peuvent mieux tolérer le yogourt que le lait. Privilégiez un yogourt nature enrichi en vitamine D, et ajouter vos propres fruits afin de mieux contrôler l'apport en calories.
 

- Les oeufs

Ils sont nutritifs, polyvalents, économiques, contiennent aussi 12 vitamines et des minéraux, y compris la choline, qui est bon pour le développement du cerveau et de la mémoire. 

- Les noix
Elles sont riches en protéines, en fibres, et sont un très bon antioxydant. "Manger des noix à petite dose est bon pour la santé, et des études montrent qu'elles peuvent et promouvoir la perte de poids", préciseToday Show nutritionniste Joy Bauer. Les noix ajoutent de la texture et de saveur aux salades, aux plats d'accompagnement, aux produits de boulangerie, aux céréales, et aux entrées. Elles sont aussi délicieuses à manger "seules.

- Le kiwi
Le Kiwi est un des fruits les plus nutritionnel, et bourré  d'antioxydants , qui vous apporte les besoins quotidiens en vitamine C. Il est aussi une bonne source de potassium, de fibre, et est source de vitamine A et de vitamine E. Les kiwis peuvent également avoir un effet laxatif doux en raison de leur forte teneur en fibre.

La quinoa
Ele est facilement disponible dans de nombreux supermarchés et est l'une des meilleures céréales que vous pouvez manger. Riche en protéines, en fibres et naturellement une bonne source de fer, la Quinoa concentre également beaucoup de zinc, de vitamine E, de sélénium et peut aider à contrôler votre poids et diminuer le risque de maladies cardiaques et le diabète. La Quinoa est aussi facile à préparer et comme le riz peut être consommé seul ou mélangé avec des légumes, des noix, des protéines. En plus de la quinoa, essayez l'orge, l'avoine, le sarrasin, le blé entier, le riz sauvage, et le millet.

- Les haricots
Les Haricots, les fèves sont bons pour votre cœur. Les haricots peuvent vous aider à baisser votre taux de cholestérol. Ils sont également faibles en graisse, sont source de protéines, d'hydrates, et contiennent aussi des Oméga 3, qui sontbons pour le cœur. Les haricots peuvent facilement sesubstituer à la viande ou la volaille comme l'élément central d'unrepas, mais pe...

Lire la suite de l'article sur le site de NaturaVox

Obésité, surcharges alimentaires, carences

Obésité, surcharges alimentaires, carences : Manger cru, le moyen d'équilibre et de régulation de son alimentation ?

Beaucoup aussi se plaignent de constater avec le temps une baisse progressive de leur acuité olfactive et gustative. Ils doivent constamment rajouter des condiments et des épices à leur nourriture. Malgré cela, ils n’éprouvent que peu de plaisir à table et mangent le plus souvent machinalement, parfois par habitude, parfois de manière compulsive.

Pourquoi manger devient-il ainsi un problème qui empoisonne la vie de tant de personnes ? Un problème dont les implications en terme de santé publique deviennent catastrophiques avec les épidémies d’obésité, de diabète, de maladies cardio-vasculaires qui ravagent les sociétés occidentalisées.

Un premier élément de réponse vient sans doute d’une sous-estimation des effets néfastes de la cuisson dans les préparations alimentaires. Hors de quelques cercles scientifiques spécialisés, qui sait aujourd’hui que la torréfaction du café et du chocolat produit du furane, un toxique à qui l’on doit des maladies de la peau comme la chloracnée, des troubles hépatiques, un affaiblissement du système immunitaire et des fonctions de reproduction, ainsi que certains cancers et des effets sur le développement du système nerveux ? Qui sait que le café, la croûte des tartes comme celle du pain, les chips croustillantes, les biscuits, les biscottes craquantes, les céréales du petit déjeuner, la peau grillée du poulet, et bon nombre d’autres produits de grande consommation renferment de l’acrylamide, un composé synthétisé par la cuisson à haute température, toxique mutagène, génotoxique et cancérogène ? Quand aux viandes, poissons, légumes, céréales, la teinte brune qu’ils prennent rissolés dans la poêle avec un peu de beurre ou d’huile, la texture tendre que leur donne la cuisson au four, ce sont des A.G.E, ces molécules issues de réactions chimiques entre protéines et glucides lors de la cuisson. Abondantes dans la pâte à tartiner au chocolat du petit déjeuner, dans les pâtisseries, dans les coupe-faim des distributeurs automatiques, comme dans la terrine de lapin de garenne du restaurant trois étoiles, elles constituent une part importante de la masse d’un bol alimentaire standard. Mais pour nos organismes, elles sont des corps étrangers contre lesquels il mobilise à chaque repas ses légions de globules blancs, phénomène connu sous le nom de leucocytose digestive. Tel le sable fin dans une horloge, ces AGE s’immiscent partout, usent nos organes, fatiguent le cœur, raidissent les articulations, les artères et les veines, flétrissent la peau, troublent la vue, affectent les fonctions cérébrales jusqu’à l’Alzheimer. Avec le temps, ils s’accumulent sur les hanches qui s’élargissent, sur le ventre qui bedonne, sur les fesses qui s’affaissent. La cuisson et la préparation des aliments produisent des milliers de molécules nouvelles que le système digestif ne sait pas assimiler, qui pénètrent dans l’organisme et l’encombrent. Elle détruit les graisses insaturées, bonnes pour l’organisme et les transforme e...

Lire la suite de l'article sur le site de NaturaVox